Sélectionner une page

Site de L'église Saint Martin

Sur le site  de l’Eglise Saint Martin, on peut découvrir l’Eglise Saint Martin
bien sur, mais aussi les vestiges du Château de Lauzet, le Monument aux Morts
sur le parvis de l’Eglise et des monuments funéraires remarquables
dans le cimetière attenant à l’Eglise.

 L’église SAINT MARTINEglise actuellement

 

Au XIIe siècle, est érigée une église romane au vocable de Saint Martin marque de grande ancienneté, de plan en croix latine elle se termine par un chevet roman composée d’une abside entourée de 2 absidioles.

Au cours des siècles, elle subit de nombreux remaniements:surélévation de la couverture du chevet et du transept, arasement du clocher roman, couverture en voûtes d’arêtes de la nef et enfin en 1905 élévation d’un nouveau clocher en bout de nef.

Actuellement, elle n’est ouverte que pour les cérémonies religieuses.
Célébration d’une messe mensuelle le 2ème mardi de chaque mois à 18h .

Quelques vues de l’Eglise d’hier et d’aujourdhui

 Le LOGIS FORT  du XVe siècle (Château de Lauzet) 

C’est une Maison forte du XIVe siècle, remaniée fin XVe siècle accolée à l’église qui a succédé au Château de Lauzet plus ancien, dont il reste du logis seigneurial 2 salles et une salle du donjon. Le château appartenait aux seigneurs de Creuzier le Vieux du XIVe siècle jusqu’à la révolution..

En 1904, sur une carte postale  une tour est encore visible à proximité du Chateau de Lauzet. Pour des raisons de sécurité, celle-ci sera détruite en 1973 et n’est donc plus visible actuellement

Quelques vues du Logis Fort d’hier et d’aujourd’hui

 L’histoire : C’était un lieu de visite très apprécié des Vichyssois et des touristes au siècle dernier comme l’indique la carte postale d’époque ci dessous.Un restaurant et des jeux étaient installés à l’intérieur du château.

   
chateau de Lauzet 001 lauzet3 001

les blasons

A l’intérieur du Château, sont accrochés les blasons des familles y ayant séjourné.
Au XIVe siècle, le fief appartient aux familles Uffain et Meschin de Beaudequin, au XVe siècle aux Montmorillon, puis aux Bourbon-Busset et aux Douet.

IMG_1514

IMG_1513

IMG_1512

IMG_1511

IMG_1510

Blasons des familles visibles au Chateau du Lauzet

Fibule et sarcophages

En 1986, le centre de recherches archéologiques et historiques de Vichy et les Amis du passé et de l’histoire de Creuzier-le-Vieux, mirent à jour sous l’église une crypte comportant treize sarcophages et 10 sépultures d’époque mérovingienne. La pièce principale de ces recherches est une fibule en argent incrustée de grenats (agrafe servant à fermer une toge) datant de cette époque dont l’originale est déposée dans un musée de Clermont-Ferrand.
                    

EGLISE OCT 2009 011 EGLISE OCT 2009 010 fibule3 001


 

Le Monument aux Morts

Sur le parvis de l’Eglise on peut observer le Monument aux morts érigé en mémoire des habitants de Creuzier morts pour la France. La stèle commémorative est ornée d’un relief qui représente un enfant assis sur un canon désignant une tête casquée ; l’ensemble est entouré de vignes, symbole de la culture locale et du sang du sacrifice.

monument aux morts

Les Monuments funéraires du cimetière

les MonumentsLe monument funéraire de la famille Cornillon en pierres de Volvic. Un petit bâtiment au fronton semi-circulaire abrite le caveau de la famille de Jean CORNILLON (1865-1936). Celui-ci fut le dernier inspecteur adjoint des eaux thermales de Vichy ; il a laissé un écrit sur les eaux thermales et surtout plusieurs ouvrages sur la Révolution en Bourbonnais et à Cusset en particulier.
On peut observer d’autres monuments funéraires imposants dans le vieux cimetière

monument funeraire cornillon  IMG_1940

La Tombe de Georges Aubrey

IMG_8548
On peut se recueillir également sur la tombe de Georges Aubrey, citoyen américain dont la sépulture se trouve dans le cimetière.

Originaire du Massachusetts et ancien combattant de la Première Guerre mondiale, il a dirigé un réseau de résistants au cours de la Seconde Guerre mondiale, le groupe « Surcouf ». Au tout début de la guerre, Georges Aubrey, au départ domicilié avec sa famille à Paris, s’est d’abord replié dans la Nièvre puis à Saint-Amand-Montrond.

Il est tombé sous les balles de la tristement célèbre division Das Reich lors d’une mission, près de Guéret.Il fut inhumé à Creuzier le Vieux dans le tombeau familial avec son fils Norbert.
Une rue de Creuzier porte le nom de « Commandant Aubrey »en mémoire de ses actions héroïques au service de la France.

Sources:
*Article de Ed Canady, de l’American Légion. 
lien 

  * Article de Jacques Corrocher septembre 2008- revue Paleobios 1990
*Publication La Nécropole mérovingiene du logis fortifié de Creuzier le Vieux de D.Soulier
*Wikipédia

Accessibilité